Utilisateurs des Statistiques des Echanges Extérieurs

Les résultats des échanges extérieurs à fin Janvier 2019 :

Nouvelle approche d'évaluation des exportations sur la base des Ecosystèmes.

plus de statistiques

Exportations des phosphates et dérivés ( En millions de dirhams) Janvier 2015-2019

Chiffres clés

Hausse du flux des investissements directs marocains à l'étranger de 41,1% ou +609 MDH à fin janvier 2019

+3,9%
Importations de
biens et services
+0,5%
Exportations de
biens et services
-9,2%
Recettes
MRE
-7,1%
Recettes
Voyages
-30,4%
Flux
des IDE

Foire Aux Questions

 

Cet espace vous permet d'accéder aux réponses des questions les plus fréquemment posées par nos usagers au sujet de l’interprétation de la réglementation des changes ou au métier statistique.

 

Plus +
Peut-on envoyer de l’argent à un membre de la famille en difficulté à l’étranger ? Peut-on envoyer de l’argent à un membre de la famille en difficulté à l’étranger ?

Les intermédiaires agréés sont habilités à effectuer, pour le compte des personnes physiques marocaines et des personnes physiques étrangères résidentes des transferts à titre de secours familiaux en faveur des membres de leurs familles en difficultés à l’étranger et ce, dans la limite d’un plafond de 10.000 Dirhams par année civile et par bénéficiaire. 

Le transfert de ce montant peut être effectué en une ou plusieurs tranches sur présentation des documents ci-après : 

  • copie de la Carte Nationale d’Identité certifiée conforme à l’original pour les requérants marocains ; 
  • copie de la Carte d’Immatriculation certifiée conforme à l’original pour les requérants étrangers résidant au Maroc ; 
  • copie d’une pièce d’identité du bénéficiaire du transfert (CNI ou passeport) ; 
  • déclaration sur l’honneur établie par le demandeur du transfert dûment signée et légalisée , précisant le motif du transfert (secours), les liens de parenté avec le bénéficiaire et indiquant que ce dernier n’a bénéficié d’aucun transfert au titre de l’année considérée ou à défaut préciser le montant transféré en sa faveur. 
Peut-on faire des achats en ligne auprès des sites étrangers ? Peut-on faire des achats en ligne auprès des sites étrangers ?

Les intermédiaires agréés sont habilités à délivrer aux personnes physiques résidentes une dotation d’un montant de 10.000 dirhams par année civile destinée au commerce électronique et chargée sur une carte de crédit internationale à émettre à cet effet. 

Cette carte de paiement peut être utilisée par le titulaire, en une seule ou plusieurs fois, pour le règlement d’achats sur le web tels, l’achat de logiciels, le téléchargement d’applications, l’achat de titres de voyage, le règlement de menues dépenses, etc…

Dans quels cas peut-on ouvrir un compte convertible à terme ? Dans quels cas peut-on ouvrir un compte convertible à terme ?

Les « comptes convertibles à terme» sont des comptes destinés à recevoir des fonds en dirhams détenus au Maroc par des personnes physiques ou morales étrangères non-résidentes, ne revêtant pas le caractère transférable. Il s’agit de fonds issus de la cession ou de la liquidation d’un investissement étranger réalisé au Maroc et ne bénéficiant pas du régime de convertibilité ou des avoirs ne pouvant être transférés dans le cadre des départs définitifs ou de dévolutions successorales.

Les disponibilités des comptes convertibles à terme peuvent être transférées sur une période de quatre ans et ce, en quatre annuités égales de 25% chacune. Le transfert de la première annuité ne peut intervenir qu’un an à compter de la date de l’inscription des fonds en compte, celui des trois autres annuités ne peut intervenir qu’à la date anniversaire d’inscription des fonds au compte.

Une entreprise marocaine a-t-elle la possibilité d’investir à l’étranger ? Une entreprise marocaine a-t-elle la possibilité d’investir à l’étranger ?

Sont autorisées à effectuer des opérations d’investissement à l’étranger, les entités résidentes réunissant les conditions suivantes : 

  • les personnes morales inscrites au registre de commerce et ayant au moins trois années d’activité ; 
  • la comptabilité de la personne morale concernée doit être certifiée sans réserve significative par un commissaire aux comptes externe indépendant ; 
  • l’investissement à réaliser à l’étranger doit être en rapport avec l’activité de la personne morale résidente concernée, avoir pour objectif de consolider et de développer cette activité et ne pas porter sur des opérations de placements ou sur des biens immobiliers autres que ceux correspondant aux besoins d’exploitation des entités créées à l’étranger ou faisant partie intégrante de leur activité ; 
  • le montant transférable, par personne morale résidente et par année civile, au titre des investissements à l'étranger, peut atteindre 100 millions de dirhams pour les investissements à réaliser en Afrique ou 50 millions de dirhams dans les autres continents.